Hydrolat de Bouleau Blanc (verruqueux) - Phytothérapie - Aromathérapie

Hydrolat de Bouleau Blanc (verruqueux) - Phytothérapie - Aromathérapie

Son nom "Betula" vient du celte "betul" qui correspond au premier mois lunaire du calendrier celtique, et pouvant être associé à sa belle écorce lumineuse blanc argenté visible de loin. Autrefois, considéré comme arbre lunaire et vénusien et associé à la douceur féminine ou encore au bonheur, il était censé favoriser les sentiments amoureux en vue d'aboutir au mariage. Il est également connu comme symbole de longévité et de renouveau. D’ailleurs, au 16ème siècle, on le nommait « La » bouleau. Hildegarde de Bingen voyait en lui une image chaude de bonheur. Elle recommandait l’application de ses bourgeons chauffés au soleil sur les pustules.

Son écorce était utilisée au moyen âge pour la confection d'objets divers. Par exemple, le clergé catholique préconisait de fouetter avec les rameaux du bouleau les déments pour chasser de leurs corps les mauvais esprits. L’écorce, imperméable, était utilisée comme tuiles de maison et aussi pour la confection de coques de bateaux. Elle était aussi employée comme support d'écriture à la place du parchemin du fait de son faible coût. Ses branches étaient utilisées pour la confection de balais et pour corriger les élèves par les maîtres d'école, d'où certains de ses surnoms.

En Europe du Nord, au 12ème siècle, les peuples goths, qui considèrent le bouleau comme l’arbre de Thor (dieu de la foudre) faisait une cure de printemps avec la sève, à la montée de la sève, recueillie à la nouvelle lune. Au 19ème siècle, la croyance populaire pensait que les feuilles de bouleau chauffées dans un four, puis réparties dans le lit du nourrisson, lui apporteraient la force de vie.

En Asie, il est utilisé depuis longtemps pour les troubles digestifs et nerveux. Au XIIème  siècle, les peuples d'Europe du Nord récoltaient la sève lors de la nouvelle lune pour faire une cure drainante de printemps. Certains la considéraient comme utile en cas de calculs rénaux.

Pour les Celtes il symbolise la lumière, en lien avec la guérison, et dans les rituels sibériens chamaniques il est l’arbre cosmique qui relie l’humain à la dimension spirituelle, le renouveau, la renaissance…

Les feuilles sont connues en médecine populaire pour leurs vertus diurétique et dépuratives. Elles permettent une élimination importante des chlorures, de l’urée et de l’acide urique, elles sont donc antirhumatismales, antigoutteuses et préviennent les lithiases rénales. De plus, les feuilles ont aussi un pouvoir anti-infectieux et anti-inflammatoire des voies urinaires, qui le rend très utile pour les cystites par exemple.

Les principaux composants de l’huile essentielle des bourgeons sont le germacrene-D et le δ-cadinène, qui se sont révélés avoir une puissante activité antimicrobienne et antioxydante. Ces produits chimiques naturels possèdent un large éventail d’avantages pour la peau et la santé, ainsi que des qualités de conservation naturelles.

Actuellement, la recherche médicale se penche sur les composés triterpéniques présents dans l'écorce de bouleau. Des études ont montré une action antivirale et anticancéreuse liée à l'acide bétulinique, qui serait ainsi actif dans plusieurs cancers et contre le virus du SIDA. D'ailleurs, il a été constaté que certaines populations pauvres de Sibérie qui buvaient des décoctions d'écorce de bouleau en guise de thé présentaient un taux de cancers très bas.

Au niveau énergétique, cet arbre est reconnu pour symboliser la délicatesse et la finesse. Boire l’hydrolat de bouleau après un choc physique ou émotionnel va vous réconforter et vous apaiser. Il nous aide à nous réconcilier et avec nous-mêmes pour mieux nous connecter avec le monde et donc les autres. On peut aussi l’utiliser pour une réconciliation pour un couple car il fait aussi le lien entre le masculin et le féminin.

L’hydrolat de bouleau peut profiter à toute personne qui a besoin de retrouver son sens de soi : pour reprendre contact avec son essence, son esprit son étincelle divine. Tout comme l’arbre qui perd son écorche, l’hydrolat facilite à se « débarrasser » des couches / programmes qui ne sont plus nécessaires et qui bloque notre santé et bien-être. Il aide dans les moments où on se sent surchargé par les nombreuses obligations de la vie et permet de rester connecté à son cœur.

Finalement, c’est un hydrolat intéressant pour les personnes en crise d’identité, celles qui se trouvent dans un carrefour la vie et dans des situations de changement.

Trouvez l'hydrolat de Bouleau Blanc dans nos points de vente et chez nos praticiens.
 
Découvrez d'autre hydrolats et huiles essentielles lors de nos formations en aromathérapie et en phytothérapie
Partagez cet article