Nos évènements

Suivez toute l'actualité de notre école ainsi que les évènements à venir.

La marche sur le feu: une véritable thérapie pour vaincre ses peurs, même les plus profondes !

La marche sur le feu: une véritable thérapie pour vaincre ses peurs, même les plus profondes !

Avez-vous déjà entendu parler de la marche sur le feu ? Saviez-vous qu’il était possible de marcher sur un lit de braise de près de 5 mètres, chauffé entre 800 °C et 1200 °C sans se brûler ? Science ou spiritualité, mythe ou mensonge, quel est son but profond ?

L’objectif de la pratique est de dompter ses peurs les plus profondes, d’arriver à une prise de conscience afin d’évoluer et se développer personnellement. Chaque année, de nombreuses personnes décident de rompre, l’espace d’un instant, avec leur vie quotidienne pour partager une expérience et des moments inédits lors d’un stage de marche sur le feu.
 
Marcher sur le feu : qu’est ce que c’est ?
Pratiquée depuis des milliers d’années et présente dans différentes régions du monde, que ce soit en Chine, en Inde, en Europe, en Afrique ou encore en Amérique, la marche sur le feu est reconnue comme rituel spirituel. Durant des siècles, la marche sur le feu était considérée comme un rite ésotérique. Elle était entourée de mystère et exercée seulement par une minorité de personnes. Les oracles, prêtres et dévots prouvaient leur foi en traversant pieds nus le feu de bois ardent sans ressentir la moindre douleur ni porter la moindre trace de brûlures. 

Dans certaines régions, marcher sur le feu était le test ultime à faire pour prouver son innocence. En effet, lorsqu’une personne était accusée de vol ou de mensonge, elle devait réussir le parcours de la marche du feu sans se brûler, sinon elle était automatiquement jugée coupable.

Le feu de bois pouvait être remplacé par des pierres brûlantes ou encore les participants se faisaient fouetter avec des torches enflammées ou tout simplement se faisaient verser des braises sur leur tête.

Aujourd’hui, la pratique de la marche sur le feu s’est étendue dans le monde entier et est reconnue comme un outil puissant de développement personnel. Quoiqu’il en soit, le challenge reste le même : marcher sans se brûler sur un tapis de braises.

Marcher sur le feu: un état d’esprit
Cela semble irréel ? Pourtant certains l’ont fait et cela a changé leur manière de voir, de vivre et se sentent aujourd’hui plus épanouis. D’autres, resteront à jamais marqués par cette expérience magique, comme le témoigne Mireille Monnier dans la Revue l’illustré, paru le 11-10-2006.

Marcher sur les braises reste un phénomène et le peu de recherches sérieuses à ce sujet ne révèle pas grand-chose. Les théories publiées se contredisent. Personne ne semble s’entendre sur la raison pour laquelle on peut traverser le feu sans se brûler. Chaque marcheur du feu confirmera qu’aucune théorie ne vaut l’expérience.

USHA VEDA : La marche sur le feu, une histoire d’amour
Il existe plusieurs écoles offrant des cours et séminaires de marche sur le feu, dont Usha Veda, fondée par le couple Lydia et Philippe Bosson, proposant des cours d’aromathérapie, d’ayurvéda, de méditation et de pentanalogie.

En 2001, ils fondent l’école Usha Veda en Suisse, où ils entendent transmettre leur passion à travers des cours et séminaires qu’ils proposent. Depuis 18 ans,  ils contribuent au développement personnel de leurs étudiants ou séminaristes, ne cessant de partager leurs connaissances.

Passionnés d’aider les êtres à trouver leur vocation, Lydia et Philippe proposent depuis 2006 cette expérience. Ils sont convaincus que marcher sur le feu représente une énorme étape dans l’évolution spirituelle et psychique de l’être humain. Ils utilisent ce séminaire comme une métaphore pour tout défi qui inclus la peur et comme puissant outil de développement personnel.

Pourquoi participer aux séminaires de marche sur le feu ?
Faire l’expérience de marcher sur le feu est un enseignement précieux de prise de conscience, qui aide à surmonter des peurs mais également à transformer des croyances et des programmes limitatifs.

En ayurvéda, le feu est considéré comme l’élément le plus plus pur, celui qui amène la lumière, celui qui transforme, celui qui ne peut pas être pollué. C’est probablement cette métaphore qui représente le plus cette démarche.

Lydia et Philippe sont convaincus : « Marcher sur le feu améliore votre vie. ». Les pensées modifient la chimie de notre cerveau, comme l’explique Bruce Lipton dans son livre « La biologie des croyances ». La marche sur le feu démontre comment les pensées ont un impact sur votre destinée.

A ce jour chez Usha Veda, plus de 1’500 personnes ont déjà participés à cet ancien rituel, qui dans les temps anciens était traditionnellement réservé qu'à quelques élus.

Au-delà de toute motivation personnelle de faire cette expérience, c’est une occasion unique de se rendre compte qu’au-delà de notre compréhension intellectuelle, il existe des dimensions infinies et plus grandes que l’égo et le mental humain ne peut concevoir. Comme l’a déclaré  Loring Danforth, Anthropologue du Bates Collège, dans l’émission radiophonique Pulse of the Planet, la marche sur le feu a le pouvoir de changer les vies, de forger la confiance et bien plus encore.

Partagez cet article

Swiss Congress of Integrative Medicine 2019 - "le 2ème Cerveau"

Swiss Congress of Integrative Medicine 2019 - "le 2ème Cerveau"

Pour les professionnels des milieux médicaux et paramédicaux. Plateforme d'échange entre thérapeutes et médecins issus de la médecine allopathique.

Du 14 au 16 juin 2019 à Chavannes-de-bogis

RECONNUE COMME FORMATION CONTINUE!

Le SCIM vous proposera des conférences sur différents thèmes, ainsi que des conférences-débats, animés par des intervenants de renom, en particulier, le Dr. Pierre-Yves Rodondi et Lydia Bosson !

Inscrivez-vous et découvrez le programme complet sur le site du SCIM!

Partagez cet article

Le cyprès - Aromathérapie

Le cyprès - Aromathérapie

La mythologie grecque raconte qu’un jeune homme du nom de Kyparissos (le nom grec pour Cyprès) avait par mégarde tué son cerf qui était son meilleur compagnon et vénéré par les nymphes de la forêt. Inconsolable après cet accident, Kyparissos voulait mourir et Apollon très touché par le chagrin du garçon le transforma pour lui rendre la paix en cyprès. Cet arbre est devenu le symbole du deuil, de la vie éternelle et de la résurrection, mais aussi de la transformation psychologique. Associé à Pluton, le dieu des Ténèbres, il agrémente la plupart des cimetières du pourtour méditerranéen. En Chine, le cyprès est également perçu comme un symbole d’immortalité. On y raconte que la consommation de graines de cyprès permet de rallonger la vie. Il orne les loges de sociétés secrètes chinoises. Le cyprès, cité dans un texte écrit 5 siècles av. JC, fait aussi partie des mystères de Déméter et de Perséphone, les Déesses chargées d’assurer la pérennité des âmes au-delà de la mort. Dans l’ancienne Égypte, on l'utilisait pour fabriquer des sarcophages. Au Tibet, il est utilisé comme encens dans les rituels de purification et de détoxication psychique. Sa longévité et sa verdure persistante font du cyprès un symbole d’immortalité par excellence. Le nom latin « sempervirens » signifie d’ailleurs « toujours vert ».

Le cyprès appartient à la grande famille des conifères qui sont tous répartis sur l’hémisphère nord. Cet arbre très droit peut atteindre 20 mètres de hauteur. Le cyprès commun est un arbre représentatif de la flore méditerranéenne, l'arbre des cimetières, symbole du deuil dans le monde méditerranéen.

Aussi bien l’hydrolat que l’huile essentielle sont connus depuis longtemps pour leurs propriétés circulatoires hors pair et également comme excellent composant dans les mélanges respiratoires. Ils ont fait leurs preuves dans le traitement des varices, hémorroïdes, jambes lourdes, couperose et cellulite. Stimulant métabolique, il est également indiqué pour accompagner les régimes amincissants.

Plus que n’importe quelle autre senteur, le cyprès symbolise l’éternité, l’essentiel. Elle est idéale pour les rêveurs qui ne savent pas concrétiser leurs idées, pour les personnes qui fuient la réalité et qui se dispersent et pour celles qui sont facilement submergées par leurs émotions. Le cyprès nous ouvre les yeux sur les « mystères inconnus ».
 
Le cyprès console les personnes qui pleurent souvent et qui se laissent aller. Il renforce un système nerveux faible et le structure. Il freine les excès. Il aide les personnes qui gaspillent leurs énergies et qui ne savent pas les canaliser. Il facilite la concentration sur l’essentiel au niveau spirituel, psychique que physique.
 
Trouvez cette huile essentielle dans nos points de vente et chez nos praticiens.
 
Découvrez comment utiliser plein d'autres huiles essentielles lors de nos cours d'Aromathérapie.

Partagez cet article
Voir articles précédents