Nos évènements

Suivez toute l'actualité de notre école ainsi que les évènements à venir.

L'Ayurvéda pour les enfants

L'Ayurvéda pour les enfants

L'une des huit grandes spécialités de l'Ayurvéda est la Pédiatrie (Kaumarabhritya). Cette branche ayurvédique inclus les soins de la mère et de l’enfant avant, pendant et après la naissance, voire même avant la conception. Elle s’occupe des constellations individuelles des enfants, le développement de l’esprit et du corps, son intelligence et également des maladies infantiles jusqu’à 18 ans.

Selon la médecine indienne, la santé psychique, physique et spirituelle de l’enfant est primordiale pour créer la base et le développement socio-culturel.

Dès le moment de la conception, les parents transmettent à l’enfant des informations énergétiques et spirituelles pour sa santé. Plus les parents sont en bonne santé, détendus, équilibrés et heureux au moment de la conception, plus l’enfant développera de la force immunitaire et un équilibre psycho-émotionnel (Ojas).

L’Ayurvéda conseille une alimentation qui augmente Ojas durant toute la grossesse et qui n’augmente pas le mucus. Cette qualité se retrouve surtout dans la combinaison de lait chaud épicé avec du safran, des graines de fenouil et des fruits d’amla secs.

Pour bien nourrir, élever et éduquer un enfant, il est important de pouvoir déterminer sa constitution spécifique. Cela nécessite beaucoup d'expérience, mais peut se faire dès la toute petite enfance. Ainsi, le médecin et les parents peuvent  développer une meilleure compréhension des risques de maladies liés au comportement et à la santé d'un enfant.

L’enfant Vata
L'enfant Vata est plutôt frêle et léger, agité et enjoué. Il est particulièrement sujet aux maladies psychosomatiques avec des douleurs abdominales fréquentes, des maux de tête, des troubles du sommeil, un trouble déficitaire de l'attention avec hyperactivité (TDAH). Il peut également souffrir des maladies qui touchent le système nerveux comme les dermatites nerveuses, le faux-croup (bronchite aiguë avec détresse respiratoire) et les problèmes digestifs comme la constipation. C’est des enfants souples, créatifs et enthousiastes mais ils manquent généralement d'endurance, de force et de concentration. Il est important de les encourager souvent, renforcer leur confiance et soutenir leur créativité.

L’enfant Pitta
L'enfant Pitta est agité, parfois colérique et agressif. Il sera plus sujet aux problèmes d’inflammations comme les otites, la fièvre, les états grippaux aiguës, les allergies de tout genre. En tant qu’adolescent il prendra plus facilement des risques, essayera des drogues, de l’alcool etc. Déjà bébé il sait se mettre en colère et dominer son entourage par ses cris. C’est certainement les enfants qui provoquent le plus leur entourage. En tant que parents et enseignants il est important d’être toujours très conséquent avec ces enfants et tenir les promesses. Les exercices d’endurance, les sports d’équipe mais également certains exercices de yoga s’avèrent particulièrement bénéfiques.

L’enfant Kapha
L'enfant Kapha est plutôt calme. Il est sujet à une augmentation du mucus et donc les maladies comme la toux grasse, les rhinites, l’asthme bronchiale et les sinusites. Il a tendance à l’embonpoint, l’obésité et développera facilement de l’acné à l’adolescence. L’exercice physique est encore plus important pour cette enfant.

Les enfants produisent continuellement des nouveaux dhatus (tissus) et sont donc  fortement dépendants de l'approvisionnement optimal des nutriments et de l'eau. Au moins jusqu'à 5 ans l’influence Kapha est extrêmement important et les maladies associées à ce dosha se manifestent davantage, c’est-à-dire les problèmes respiratoires produisant beaucoup de mucus comme les rhinites, bronchites etc. Entre l'âge de 5 ans et le début de la puberté, l’influence Kapha devient graduellement plus légère, corps, âme et esprit s’équilibrent. Par conséquent, les enfants sont moins sensibles aux problèmes respiratoires.

Venez approfondir vos connaissances dans nos formations en ayurvéda.

Partagez cet article

L'huile essentielle de baie rose - Schinus terebenthifolius

L'huile essentielle de baie rose - Schinus terebenthifolius

La baie rose, souvent appelée poivre rose ou faux poivrier, est originaire d’Amérique du Sud. Elle a été introduite dans les diverses régions tropicales où elle s’est avérée être souvent une plante envahissante. D’ailleurs aujourd’hui c’est plutôt la Réunion et Madagascar qui sont devenus les fournisseurs principaux de cette épice et où l’arbre pousse à l’état sauvage. Son nom, Schinus, provient du grec « schinos » signifiant lentisque, car l’arbre produit un suc semblable à la résine des lentisques et Terebentifolius veut dire feuilles de pistachier.
 
Les Incas la considéraient comme une véritable panacée et lui attribuaient de nombreuses propriétés. Les Indiens utilisaient le grain, une fois mûr pour en faire une boisson en le pressant avec leurs mains dans de l'eau chaude jusqu'à ce qu'il ait donné toute sa douceur en évitant d'atteindre l'amertume retrouvée dans la partie interne du grain. Cette décoction, conservée 3 à 4 jours avant d'être consommée, était utilisée pour guérir les incontinences urinaires et maladies de la vessie. L'eau de cuisson de l'écorce aidait à soulager les jambes enflées et douloureuses. La résine et les feuilles étaient considérées comme un merveilleux soin pour les plaies et les ulcères en favorisant la cicatrisation. Les Incas utilisaient aussi les rameaux en soin dentaire, la résine comme purgatif, le suc comme collyre, les feuilles et les fruits dans les onguents contre les douleurs articulaires. La plante est encore utilisée aujourd'hui par certains guérisseurs des Andes. Dans les Andes péruviennes justement, son bois est également utilisé pour la construction de barrières ou comme combustible et ses baies servent à la confection de la chicha, une sorte de bière locale.
 
C’est une anacardiacée qui peut atteindre 15 mètres de hauteur avec des feuilles très aromatiques qui dégagent une senteur poivrée et en même temps, rappelant la térébenthine. Les fleurs blanches sont disposées en grappes pendantes. Elles sont mellifères et permettent la production d’un miel avec un parfum délicat. Les baies roses, drupes aromatisées rouge corail, présentent un diamètre de 8 mm et ont un parfum très poivré. L’arbre sécrète également une résine odorante qui est parfois utilisée comme encens à la Réunion. Malgré son nom et son parfum très poivré, il est une anacardiacée et ne fait donc pas partie de la même famille botanique que le poivre noir.

Cette huile essentielle se distingue par sa grande concentration de δ-3-carène et peut donc être considérée comme un remède efficace en cas de bronchite et toux grasse. Les propriétés antibactériennes sont intéressantes en cas de rhume et son pouvoir chauffant et anti-inflammatoire est notamment apprécié des sportifs qui l'utilisent pour préparer les muscles à l'effort ou encore pour atténuer les courbatures. D'autre part, son parfum frais, poivré et en même temps musqué, combat la fatigue, redonne force et élan et peut être considéré comme un tonique général.

La baie rose encourage la quête spirituelle et invite à se détacher de notre possessivité et du besoin de sécurité excessif. Elle soutient l’évolution de l’esprit, soutient la prière, la méditation, les rituels et aide à voir la continuité des expériences de la vie.

Elle calme la fatigue mentale due à des tensions nerveuses importantes (l’irritation, la colère, l’agressivité, l’anxiété, les soucis, la peur d’échouer, la peur du jugement, la peur de manquer, etc.). Son action importante au niveau du système rate/pancréas et la capacité d’aligner Muladhara à Manipura et conduire finalement l’énergie vers Anahata puis Ajna. Elle équilibre les débordements émotionnels et aide à se détacher de la rigidité et du perfectionnisme… des fameux « il faut, je dois, il est nécessaire, etc. ». On peut mieux se focaliser et en même temps la créativité est stimulée. Favorisant la maturité d’esprit, l’authenticité et l’équilibre psycho-émotionnel, la baie rose est une huile essentielle idéale pour le temps actuel.

Trouvez cette huile essentielle dans nos points de vente et chez nos praticiens.

Partagez cet article

17 janvier 2019 - Soirée gratuite de présentation des formations en Ayurvéda et Tronc commun TC

17 janvier 2019 - Soirée gratuite de présentation des formations en Ayurvéda et Tronc commun TC

Le domaine de la santé vous passionne et en faire une profession vous intéresse?
Découvrez le métier de Thérapeute en Ayurvéda

Déjà professionnel de la santé ou en formation dans le domaine?
Venez vous informer sur les cours de Tronc commun TC (anatomie, psychologie, hygiène, gestion de cabinet, ...)

Unique école en Suisse romande à être reconnue au niveau fédéral pour former des thérapeutes complémentaires en Ayurvéda thérapie, Usha Veda vous invite à découvrir ces formations modulables ou complètes (selon vos besoins).

Jeudi 17 janvier 2019, à 19h00
à l'Institut Ojas, à St-Prex
Soirée offerte, sur inscription préalable.

Informations complémentaires? Contactez-nous au 021 801 90 06, aux heures de bureau

M'inscrire à l'évènement
Partagez cet article
Voir articles précédents